« Je déteste cette époque, j’en ai marre » : le légendaire Alain Delon partage ses réflexions sur sa vie, sa carrière et notre époque

Ce sont des réflexions partagées par le légendaire Delon sur sa vie et notre époque

Lors de son interview dans le magazine Paris Match, l’acteur de 82 ans a partagé ses réflexions honnêtes sur sa vie et sa carrière.

Valérie Trierweiler, qui s’est entretenue avec l’acteur louable, a convoqué cette réunion.

L’interview était consacrée au 60e anniversaire de carrière de l’acteur culte.

Rappelant ses rôles, ses vieux amis et sa famille, Delon a partagé

« Je n’ai plus rien à retirer de cette vie. J’ai absolument tout vécu. Je peux dire que j’en ai littéralement marre de cette époque.

Je n’aime pas ces gens. La seule chose qui les intéresse vraiment, c’est l’argent. Toute la journée, j’entends parler d’activités criminelles répandues dans tous les coins et recoins de ce monde. Les gens ne tiennent pas leurs promesses. Je quitterai définitivement ce monde sans aucun regret.

Il a parlé de ses vieux amis, des femmes qu’il aimait vraiment et des échecs et des difficultés auxquels il a dû faire face. L’acteur accorde une grande importance aux chiens. Ils jouent en fait un grand rôle dans la vie de l’artiste. Quand Delon est interrogé sur sa vie personnelle, il affirme qu’il n’a pas encore réussi à trouver « celui-là ».

J’ai beaucoup d’admirateurs et beaucoup de femmes autour de moi qui sont prêtes à tout entreprendre pour moi ». Alors que, selon l’artiste, aucun d’entre eux ne lui convient vraiment.

La carrière de l’acteur est loin d’être terminée : dans l’une de ses récentes interviews, il a évoqué le dernier film réalisé par P. Lecomte. Delon a également mentionné que l’homme voulait retourner au théâtre.

Le dernier film dans lequel Delon a joué le rôle de César, Astérix et Jeux olympiques, est sorti en 2008. La dernière fois que l’acteur a joué au théâtre, c’était avec sa fille Anouchka.

« Je suis un artiste, pas un acteur. Je ne suis pas diplômé de l’académie de théâtre. À l’âge de 14 ans, j’ai quitté l’école puis je suis allé à l’armée.

Je n’ai jamais rêvé d’une carrière d’acteur. Je ne suis pas né pour être Alain Delon. C’est ce qu’on appelle un destin ».

Majlesom